Qu’est qu’un bijou plaqué or ?

Je  suis rentrée avant les vacances d’été dans une boutique de bijoux bien connue. J’ai pris un bracelet doré que je trouvais joli, et j’ai demandé à la vendeuse si c’était plaqué or. Elle m’a répondu : « – oui bien sûr ». Je lui ai demandé « – c’est donc doré 3 microns ? ». Là, elle m’a regardé comme si je venais de me transformer en cochon d’Inde. De toute évidence, elle ne savait absolument pas de quoi je parlais. Si son bracelet à 30 euros avait été plaqué or, vu sa taille, il n’aurait pas pu être proposé à la vente pour moins de 200 euros. Ce genre de situation m’est arrivé suffisamment souvent pour que je décide d’en faire un article. Si même les professionnels concernés ne savent pas, il est peu probable que le consommateur en sache davantage.

Le terme plaqué or est une appellation. Tout comme le Crémant n’est pas du champagne, un bijou doré n’est pas plaqué or. Alors que le mot doré ne donne aucune indication sur l’épaisseur de l’or qui a été déposé sur le bijou, plaqué veut dire que le bijou a été doré d’une couche d’or égale ou supérieure à 3 microns (1 micron étant un millième de millimètre).

De plus, ne vend pas des bijoux plaqués or qui veut. Pour pouvoir vendre du plaqué or il faut « faire une déclaration d’existence » auprès d’un bureau de garantie, et respecter des critères bien précis, comme notamment fournir l’adresse d’un local professionnel (qui ne soit pas une habitation) afin que des inspecteurs des douanes puissent débarquer dans l’atelier pour faire des contrôles à l’improviste. Donc, si vous faites des bijoux dans votre chambre de bonne, il faut oublier.

Une fois l’autorisation obtenue, il y a des obligations bien strictes et contraignantes à respecter, comme notamment celle de tenir un « livre des polices » (qui coûte un bras) dans lequel il faut minutieusement répertorier tous les achats, ventes, livraisons, réceptions… de matières d’or et d’argent.

Tout bijou vendu comme « plaqué or » se doit d’être poinçonné avec un poinçon de fabricant (dit « de maître ») qui garantie l’origine du bijou vendu. Avant la réalisation du poinçon, il faut faire une proposition de dessin à un bureau de garantie qui va vérifier à travers toute la France que la proposition est bien unique. Une fois celle-ci validée, la réalisation du poinçon est confiée à un graveur spécialisé. Et là, à nouveau, il y a un passage par la case « caisse » (pas loin de 300 euros pour la réalisation d’un poinçon).

Voici, ci-dessous mes deux poinçons (argent massif et plaqué or), et encore plus bas, une photo de moi en train de poinçonner une bague. Pour le motif de mon poinçon, j’ai repris le logo du blog Damedepic. C’est donc un pic entouré de mes initiales ABA. Oui, on ne peut pas faire n’importe quoi, il faut que le dessin soit figuratif, parfaitement identifiable à la loupe, et qu’il y ait les initiales du fabricant ou celle de sa société. Le poinçon carré indique que le bijou est plaqué or et le poinçon en forme de losange indique que le bijou est en argent 925 (dit argent massif).

 

Bijoux Plaqué or

Bijou plaqué or

Donc si vous achetez des bijoux, et qu’ils sont indiqués comme étant « dorés », et que l’épaisseur de la couche d’or n’est pas précisée, sachez qu’il y a probablement entre 0,2 et 0,4 microns d’or (c’est à peu près ce que vous mettent par défaut les doreurs si on ne leur spécifie par l’épaisseur d’or voulue). Et si les bijoux sont peu chers, cela peut aussi être un « flash » : 0,01 micron d’or sur le bijou, donc presque rien. Le flash est beaucoup utilisé pour les bijoux bon marché. Ce n’est pas cher, mais cela ne tient absolument pas. Si vous achetez  un bijou et que vos poignets deviennent verts après quelques jours, c’est que la couche d’or qui recouvrait le laiton a disparu car c’est le laiton qui donne cette teinte verte et non l’or.

L’or étant très cher, la dorure a une part non négligeable dans le prix de revient d’un bijou. Entre un bijou doré 0,2 micron et un bijou plaqué or 3 microns, la différence est de 1 à 15, je vous laisse donc imaginer la différence de prix. Vous comprenez alors pourquoi je m’insurge lorsque j’entends une vendeuse (d’une marque qui a pignon sur rue) vendre comme plaqué or un simple bracelet doré (sans comptez tous les emmerdements qu’il faut pour obtenir l’autorisation qu’ils n’ont sûrement pas, et les coûts que cela occasionne).

Pour conclure, si on vous vend du « plaqué or »et que vous ne voulez pas vous faire avoir, soyez curieux, cherchez le poinçon, et s’il n’y en a pas, posez la question à la vendeuse, vous verrez sa réponse.

Quand à moi, vous l’aurez compris, lorsque je propose des bijoux « plaqués or », je le précise plutôt deux fois qu’une, et lorsqu’ils ne sont pas plaqués, ils sont dorés un micron à l’or 24 carats.

Découvrez toute la collection sur
La boutique
Voir la boutique

Suivez Alix sur Facebook

Suivez moi sur Facebook pour être informé de toutes les nouveautés.
Voir la page

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez régulièrement les dernières nouveautés et bons plans.